Comment bien préparer son voyage en bus ?

Dans les trajets en bus, il y en a pour tous les goûts. Le voyage peut être court : un billet d’autocar Paris-Rouen ou Toulouse-Bordeaux dure moins de 2h, et ne coûte que 5€. Mais le trajet peut être long dès qu’il s’agit de traverser une région ou un pays entier. Les voyages les plus fous ? Des bus Rennes-Strasbourg, Paris-Lisbonne ou Bruxelles-Madrid qui peuvent durer pas loin de 24h. Nous vous dévoilons nos conseils pour des trajets plus agréables.

Bon plan pour faire des économies avant un long voyage en bus : allez au supermarché !

 

Avant de partir

  • D’abord, réservez votre billet de bus sur SoBus, pour 2 raisons : c’est plus simple et moins cher.
  • N’oubliez pas votre valise !!! Parfois ça aide…
  • Pensez à vos papiers d’identités en fonction de là où vous partez, chaque pays a ses règles. Vérifiez que votre passeport / carte d’identité est bien à jour et faites une photocopie afin de ne pas avoir à sortir les originaux constamment. Une photo sur votre smartphone permet d’avoir une copie supplémentaire.
  • Prenez de la monnaie, ça peut dépanner.
  • De l’eau, beaucoup d’eau. On ne le dit pas assez mais dans la plupart des bus, il y a la clim et ça donne soif. Pas la peine d’emporter 6 litres, mais soyez prévoyant, vous pourrez remplir vos bouteilles aux aires d’autoroutes (vérifiez que l’eau est potable of course)…
  • De quoi manger, et de quoi grignoter ! Car le paquet de M&M’s à 8€ sur l’aire d’autoroute vous tentera… Alors faites un petit tour à Monop’ ou Carrouf avant de partir. Voici nos recommandations pour passer un bon voyage en bus :
    • Un sandwich Sodebo poulet crudités avec du pain suédois qui colle aux dents,
    • Un paquet de Granola (nos préférés après les Dinosaurus) mais attention, le chocolat ça fond…
    • Un paquet de Pringles paprika,
    • De l’Ice Tea parce que tout le monde aime ça.
    • Evidemment, on évite les restes de poulet basquaise et de tartiflette… Pas très pratique dans le bus, et plus discret pour vos voisins.
  • Du papier toilettes ou des mouchoirs. On n’est jamais trop prudent…

 

Dans le bus…

  • Votre smartphone, tablette, ordinateur sera votre meilleur ami. Que ce soit pour regarder un film, scroller sur les réseaux sociaux ou écouter de la musique, c’est indispensable. De plus en plus de lignes de bus se modernisent en incluant une connexion Wi-Fi à leurs véhicules et vous permettent de naviguer autant que vous voulez. Les autocars de Ouibus, Flixbus ou Isilines et bien d’autres sont équipés de prises électriques, mais pensez à les charger avant de partir. Si vous avez des batteries externes, charger-les et emmenez-les.
  • Un jeu de cartes ou le jeu de société de poche que vous ne sortez jamais. Que vous voyagiez seuls ou accompagnés, le bus est parfois un moyen de se faire des amis, si vos voisins sont d’accord, pourquoi ne pas lancer une partie de belotte ou monopoly. Vous pourrez même organiser le premier tournoi de bataille navale à bord d’un bus. On a vérifié, ça n’existe pas encore.
  • Un oreiller gonflable, une petite couverture, et un sweet à capuche. C’est pratique pour faire une sieste ou pour être au chaud comme à la maison… On n’est pas tous sensibles de la même manière à la clim, ça serait dommage d’arriver en vacances avec un rhume…
  • Plus généralement, des vêtements CON-FOR-TABLES. C’est la clé ! Vous allez rester plusieurs heures assis, habillez-vous en conséquence. Un pantalon ample type survêtement, des baskets, un t-shirt qui ne gratte pas et un pull agréable. Coupez les étiquettes de vos vêtements, on s’en rend pas compte dans la vie de tous les jours, mais ça gratte et ça devient vite insupportable.
  • Une mini trousse de toilette. Un dentifrice, une brosse à dent, du déodorant (sans en abuser), des lingettes pour bébés. Les correspondances peuvent être longues. Quelques gares routières proposent des douches, mais c’est rare en France. Mais si ça vous tente, préparez shampooing et serviette : on vous promet, ça fait un bien fou (pour vous et pour les autres ;).
  • Des boules Quiès contre les ronflements de la personne derrière vous, des écouteurs, un masque de nuit : tout le nécessaire pour être tranquille. Si vous partez à deux et que vous voulez regarder le même film, vous pouvez emporter une prise double-jack pour brancher 2 paires d’écouteurs. Certaines gares routières ou ferroviaires en proposent en distributeur.
  • Pour les lecteurs/lectrices, le bus est un moyen d’avancer dans vos bouquins. Pensez simplement à prendre le poids du livre en compte… Et si vous voyagez la nuit, prenez une petite lumière : celle du smartphone n’est pas toujours très pratique.

 

Quelques astuces/conseils de grands voyageurs…

  • Profitez des pauses pour sortir de l’autocar ! Il faut parfois de forcer un peu, surtout quand l’arrêt est au milieu de la nuit. Mais c’est l’occasion d’aller au toilettes, de se détendre les jambes en marchant, et de prendre l’air.
  • Prenez un journal de bord. Peu importe où vous allez, les journaux de bord permettent de garder une trace de ses voyages. Le trajet de retour est le bon moment pour rédiger vos meilleurs souvenirs. On vous promet que vous serez heureux de les relire 15 ans après.

Hop’là, tous en Alsace !

Haaa l’Alsace… Sa choucroute, son baeckeoffe (un plat tradionnel à base de viande et de légumes, la recette c’est ici), ses cigognes, sa bière qui coule à flot (à consommer avec modération), ses bretzels, son munster, ses vins renommés (gewurtzstraminer, riesling, pinot noir…).

Symbole de l’Alsace, les cigognes s’observent en majorité de mars à septembre

Qui ne connaît pas encore Strasbourg se doit d’y faire un tour : Parcourez son quartier de la petite France et ses magnifiques maisons à colombages qui constitue le centre-ville classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Visitez la cathédrale Notre Dame et son pilier des anges avant de vous arrêter dans un winstub (brasserie typique) pour déguster un jarret braisé et des spätzle (pâtes alsaciennes) qui vous transformeront en vrai alsacien ! Au mois de décembre ne ratez pas le fameux Christkindelsmärik : le marché de Noël et son indispensable glühwein (vin chaud) pour se réchauffer avant de visiter un des nombreux musées de la ville.

La petite france

Et pourquoi pas en étant dans le coin ne pas faire un détour par Colmar et ses canaux, surnommée la petite Venise par les romantiques. Sans oublier les magnifiques villages féeriques parsemant l’Alsace, comme Riquewihr, Kaysersberg ou Eguisheim, situés à seulement 1h de route de Strasbourg et 20 min de Colmar.

Kaysersberg

Ou si vous préférez les sensations fortes, le parc d’attractions Europa Park et ses montagnes russes (61 attractions en tout) vous fera vivre le grand frisson notamment grâçe aux célèbres Silver Star : 73 mètres de haut et 1620 mètres de parcours à 130 km/h, Wodan (un grand huit en bois grondant et craquant comme dans les films) et Blue Fire : 0 à 100 km/h en 2,5 secondes (!!!) sensations fortes garanties. Tout cela à seulement 50 km de Strasbourg ! Youhou !

Euro-Mir à Europa Park

Vous pourrez également profiter de randonnées bucoliques sur les pentes verdoyantes des Vosges (prévoyez de bonnes chaussures) jusqu’au Grand Ballon, le point culminant du massif, à 1424 mètres d’altitude. Ou bien de randonnées alcooliques (encore une fois avec modération) sur la route des vins, la plus ancienne de France, regroupant pas moins de 300 domaines viticoles. Ou enfin de vous prendre pour un chevalier en allant admirer le majestueux château du haut Koenigsbourg (55km de Strasbourg). Ou même de dévaler quelques pistes de ski : à la Bresse Hohneck, à Gérardmer, au Lac Blanc ou au Ventron !

Le Haut Koenigsbourg

Alors qu’attendez vous ? l’Alsace et ses habitants vous attendent les bras ouverts !

 

Pour y aller en car : Paris – Strasbourg, Lyon – Strasbourg, Lille – Strasbourg, Clermont-Ferrand – Strasbourg, Reims – Strasbourg, Dijon – Strasbourg

 

Lien utile : www.tourisme-alsace.com

Venez faire le guignol à Lyon

Envie de visiter une ville SoCool ? Oui ! Alors, Lugdunum, la capitale des Gaules vous attend !

Fireworks in Fourvière

Facile à visiter à pied en déambulant dans ses belles rues pavées et ses fameuses traboules (passages dans des cours d’immeubles), Lyon s’apprécie d’abord avec les yeux : en commençant par la colline de Fourvière et sa majestueuse Basilique, la vaste place Bellecour, la colline de la croix rousse et sa magnifique vue sur la ville, le parc de la tête d’or et son zoo gratos, et pour ceux qui aiment les tissus et les arts décoratifs : le musée des tissus et des arts décoratifs !

Mais aussi la place des terreaux et sa fontaine Bartholdi, la rue saint jean et son architecture renaissance, les ruines romaines, les bords de Saône et du Rhône, d’autres places (Jacobins, Célestins), d’autres musées, les halles… Ouf !

« La légion d’honneur de Lyon ? la rosette ! »

Boris Vian

Mais Lyon s’apprécie aussi avec l’estomac : dans les fameux bouchons lyonnais, déguster des quenelles de brochet, du saint-Marcellin, de la rosette et tout un tas de saucissons et même Jésus (un autre saucisson), du poulet célestine, du saucisson brioché (oui oui, un saucisson dans une brioche !), des gougères, de la cervelle de canut, un tablier de sapeur, du saint genis, du gratin, de la poularde demi-deuil… Miam ! Et tout cela arrosé de Beaujolais (à consommer avec modération bien sûr).

Un bon saucisson brioché

What about the night life ? me direz-vous, et bien de ce côté-là Lyon est également bien servi, il y en a pour tous les goûts : La fête des lumières, les nuits sonores, le festival lumière, les nuits de Fourvière ! Let’s party !

Chanteur chapeauté

Arrivée à Lyon soit à Lyon Perrache (cars Ouibus, Isilines et Alsa) ou Lyon Part-Dieu (cars Flixbus), toutes les deux proches des transports urbains et du centre-ville.

Guignol et son copain le gendarme

Alors n’hésitez plus : partez à Lyon avec SoBus.fr !

En car depuis Paris, Marseille, Toulouse, Nice, Lille, Nantes, Bordeaux, Strasbourg,…

office du tourisme de Lyon : www.lyon-france.com