Hop’là, tous en Alsace !

Haaa l’Alsace… Sa choucroute, son baeckeoffe (un plat tradionnel à base de viande et de légumes, la recette c’est ici), ses cigognes, sa bière qui coule à flot (à consommer avec modération), ses bretzels, son munster, ses vins renommés (gewurtzstraminer, riesling, pinot noir…).

Symbole de l’Alsace, les cigognes s’observent en majorité de mars à septembre

Qui ne connaît pas encore Strasbourg se doit d’y faire un tour : Parcourez son quartier de la petite France et ses magnifiques maisons à colombages qui constitue le centre-ville classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Visitez la cathédrale Notre Dame et son pilier des anges avant de vous arrêter dans un winstub (brasserie typique) pour déguster un jarret braisé et des spätzle (pâtes alsaciennes) qui vous transformeront en vrai alsacien ! Au mois de décembre ne ratez pas le fameux Christkindelsmärik : le marché de Noël et son indispensable glühwein (vin chaud) pour se réchauffer avant de visiter un des nombreux musées de la ville.

La petite france

Et pourquoi pas en étant dans le coin ne pas faire un détour par Colmar et ses canaux, surnommée la petite Venise par les romantiques. Sans oublier les magnifiques villages féeriques parsemant l’Alsace, comme Riquewihr, Kaysersberg ou Eguisheim, situés à seulement 1h de route de Strasbourg et 20 min de Colmar.

Kaysersberg

Ou si vous préférez les sensations fortes, le parc d’attractions Europa Park et ses montagnes russes (61 attractions en tout) vous fera vivre le grand frisson notamment grâçe aux célèbres Silver Star : 73 mètres de haut et 1620 mètres de parcours à 130 km/h, Wodan (un grand huit en bois grondant et craquant comme dans les films) et Blue Fire : 0 à 100 km/h en 2,5 secondes (!!!) sensations fortes garanties. Tout cela à seulement 50 km de Strasbourg ! Youhou !

Euro-Mir à Europa Park

Vous pourrez également profiter de randonnées bucoliques sur les pentes verdoyantes des Vosges (prévoyez de bonnes chaussures) jusqu’au Grand Ballon, le point culminant du massif, à 1424 mètres d’altitude. Ou bien de randonnées alcooliques (encore une fois avec modération) sur la route des vins, la plus ancienne de France, regroupant pas moins de 300 domaines viticoles. Ou enfin de vous prendre pour un chevalier en allant admirer le majestueux château du haut Koenigsbourg (55km de Strasbourg). Ou même de dévaler quelques pistes de ski : à la Bresse Hohneck, à Gérardmer, au Lac Blanc ou au Ventron !

Le Haut Koenigsbourg

Alors qu’attendez vous ? l’Alsace et ses habitants vous attendent les bras ouverts !

 

Pour y aller en car : Paris – Strasbourg, Lyon – Strasbourg, Lille – Strasbourg, Clermont-Ferrand – Strasbourg, Reims – Strasbourg, Dijon – Strasbourg

 

Lien utile : www.tourisme-alsace.com

Venez faire le guignol à Lyon

Envie de visiter une ville SoCool ? Oui ! Alors, Lugdunum, la capitale des Gaules vous attend !

Fireworks in Fourvière

Facile à visiter à pied en déambulant dans ses belles rues pavées et ses fameuses traboules (passages dans des cours d’immeubles), Lyon s’apprécie d’abord avec les yeux : en commençant par la colline de Fourvière et sa majestueuse Basilique, la vaste place Bellecour, la colline de la croix rousse et sa magnifique vue sur la ville, le parc de la tête d’or et son zoo gratos, et pour ceux qui aiment les tissus et les arts décoratifs : le musée des tissus et des arts décoratifs !

Mais aussi la place des terreaux et sa fontaine Bartholdi, la rue saint jean et son architecture renaissance, les ruines romaines, les bords de Saône et du Rhône, d’autres places (Jacobins, Célestins), d’autres musées, les halles… Ouf !

« La légion d’honneur de Lyon ? la rosette ! »

Boris Vian

Mais Lyon s’apprécie aussi avec l’estomac : dans les fameux bouchons lyonnais, déguster des quenelles de brochet, du saint-Marcellin, de la rosette et tout un tas de saucissons et même Jésus (un autre saucisson), du poulet célestine, du saucisson brioché (oui oui, un saucisson dans une brioche !), des gougères, de la cervelle de canut, un tablier de sapeur, du saint genis, du gratin, de la poularde demi-deuil… Miam ! Et tout cela arrosé de Beaujolais (à consommer avec modération bien sûr).

Un bon saucisson brioché

What about the night life ? me direz-vous, et bien de ce côté-là Lyon est également bien servi, il y en a pour tous les goûts : La fête des lumières, les nuits sonores, le festival lumière, les nuits de Fourvière ! Let’s party !

Chanteur chapeauté

Arrivée à Lyon soit à Lyon Perrache (cars Ouibus, Isilines et Alsa) ou Lyon Part-Dieu (cars Flixbus), toutes les deux proches des transports urbains et du centre-ville.

Guignol et son copain le gendarme

Alors n’hésitez plus : partez à Lyon avec SoBus.fr !

En car depuis Paris, Marseille, Toulouse, Nice, Lille, Nantes, Bordeaux, Strasbourg,…

office du tourisme de Lyon : www.lyon-france.com